TÉLÉVISION



C’est comme cascadeur qu’Yvan Ducharme fait sa première apparition télévisuelle dans « LES INSOLENCES D’UNE CAMÉRA » d’Alain Stanké dans les années 60.  Le public connaît alors très bien la voix de l’homme par son émission de radio du matin et ses INSOLENCES D’UN TÉLÉPHONE mais son visage est encore peu connu.

Mais cela change rapidement lorsqu’il accepte le rôle principal d’une série  hebdomadaire télévisée du Canal 10 (aujourd’hui TVA) intitulée « LES BERGER » en 1970.  Il s’agit du premier téléroman de la station où l’ont présente une famille simple au bonnes mœurs qui rejoint immédiatement tout le Québec et dont le succès est instantané.  LES BERGER devient rapidement la série #1 de l’univers télévisuel Québécois en franchissant pour la première fois de l’histoire au Québec, le cap du 1 million de téléspectateurs et obtient en janvier 1972 près de 2 971 000 téléspectateurs.  La série est diffusée jusqu’en 1976, sans relâche durant la période estivale et frôlera même les 2 millions de téléspectateurs dans ses plus fortes années.

LES BERGER figure encore aujourd’hui parmis les 10 émissions Québécoises de tous les temps ayant obtenu les plus grandes côtes d’écoute.  Malheureusement, aucun enregistrement de cette série n’est disponible aujourd’hui puisqu’à cette époque, il était commun de réutiliser certains rubans pour d’autres enregistrements.  Une triste perte pour notre patrimoine Québécois!

Au sommet de sa carrière, on décerne à Yvan Ducharme le prix de « MONSIEUR TÉLÉVISION » en 1972 qui est l’équivalent au trophée ARTIS d’aujourd’hui.  L’homme fait régulièrement les manchettes et on le demande tant à la télévision, au cinéma, qu’à la radio.

En 1976, Yvan Ducharme est atteint du cancer du poumon des suites duquel il subit l’ablation du poumon droit.  Il quitte la série LES BERGER et le téléroman change alors de nom pour LE CLAN BEAULIEU..

Dès 1976, La vie de Ducharme Bascule puisqu’on ne lui donne que 6 mois à vivre.  Les propositions cessent mais Ducharme lui, vainc le cancer.  Il a obtenu par la suite quelques rôles épisodiques dans différentes séries télévisées dont la plus récente apparition fut en 2007 dans « 450 CHEMIN DU GOLF » qui raviva sa flamme pour le métier et prouva qu’une passion ne meurt jamais!

Les projecteurs auront toujours eu sur lui cet effet, jusqu’à la fin!

 

2007     « 450 CHEMIN DU GOLF » / Rôle; oncle arnaqueur

2005     « CHARTRANT ET SIMONE » / Rôle; contremaître

2002     « HISTOIRES DE FILLES » / Rôle; client du restaurant

2002     « ASBESTOS »  / Rôle; cultivateur

2000     « WILLY LAMOTHE » / Rôle; Cilent du resto

1994     « À NOUS DEUX » / Rôle; avocat

1994     « RENÉ LÉVESQUE » / Rôle; annoceur de radio

1993     « BLANCHE » / Rôle; Commis voyageur

1992     « MONTRÉAL VILLE OUVERTE » / Rôle; le délateur

1991     « SAGA D’ARCHIBALD » / Rôle; Caron

1990 à 1993       « L’OR DU TEMPS« , / Rôle; médecin

1990 à 1992)     « ENTRE CHIEN ET LOUP » / Rôle; Midas, le quêteux

1984     « TERRE HUMAINE »  / Rôle;  Jean Guy Roy,

1983     « ZAP » / Rôle; concierge

1983     « DU TAC AU TAC » / Rôle; Buddy le barman

1982     « LES MOINEAU ET LES PINSONS » / Rôle; homme d’affaire

1980     « ROCK » / Rôle; Le père de Rock

1980     « CHEZ DENISE« / Rôle; garde du corps

1979     « DOMINIQUE » / Role: Clochard

1974     « SALUT PHILIBERT » / Role:

1972 à 1975      « ÉMISSION CLAUDE BLANCHARD » / Rôle;  Différents personnages, dont Pinotte.

1971      « LET’S CALL THE WHOLE THING ORFF » comédie à sketch anglophone CBC.  Rôle; Différents personnages, dont Pinotte

1970 à 1976       « LES BERGER »  / Rôle;  Guy Berger

1966 à 1967       « PLACE À OLIVIER GUIMOND » / Rôle;  Différents personnages

1965 à 1967       « L’ÉCOLE DU BONHEUR »  / Rôle;  Mari

1964 à 1970       « MOI ET L’AUTRE »  / Rôle; Différents personnages

1963      “LES INSOLENCES D’UNE CAMERA” / Rôle; cascadeur

1963      “LES COUCHE TARDS”  avec Roger Beaulu et Jacques Normand