CINÉMA



C’est à travers la passion de sa mère pour le cinéma américain qu’Yvan Ducharme développe un intérêt certain pour le grand écran.

Au fil des ans, il a côtoyé les grands noms du cinéma d’ici et d’ailleurs comme Jeanne Moreau, célèbre actrice française aux côtés de laquelle il joue en 1974 dans le film de Jean Duceppe « JE T’AIME».  Il fraternise avec Gérard Depardieu lors de la tournée de promotion du film « LE RETOUR DE MARTIN GUERRE » en 1982 à Montréal.  Il Incarne également le rôle d’un policier aux côtés de William Shatner dans « VISITING HOURS » de Jean-Claude Lord en 1982 et se lie d’amitié avec Leslie Nielsen sur le plateau de tournage de « 2001 A SPACE TRAVESTY » en 2000.

Mais c’est avec les grands du Québec qu’il berce ses plus beaux souvenirs d’une époque fleurissante cinématographiquement, dont son ami Raymond Lévesque, Willie Lamothe, Jean Duceppe, Pauline Julien, Jean Guy Moreau et Dominique Michel.

Ducharme fait sa première apparition au grand écran en 1965 dans le film « PAS DE VACANCE POUR LES IDOLES » de Denis Héroux en compagnie d’Alain Stanké, Albert Milaire et Jacques Godin.  Pour ensuite être de la distribution du film « VALÉRIE » en 1969.  S’en suivent des rôles dans divers films dont celui qui le marque à vie, soit « Main Chaude » dans le film « BULLDOZER » de Pierre Harel (1972) qui remporte un franc succès en France.  Ce film est tourné à Rouyn Noranda, la ville natale d’Yvan Ducharme.  Une fiction qui laisse place à une grande part d’improvisation en plus de présenter la participation du légendaire groupe rock Québécois OFFENBACH qui assure la composition et l’interprétation de la trame musicale du film.

Ducharme devient aussi un homme d’affaire  en produisant son premier long métrage intitulé SURSIS en 1967 dont la production est subitement arrêtée suite au décès de l’acteur principal du film.

Yvan Ducharme participe à plusieurs film du cinéaste Denis Héroux dans les années 1970 et 1980.  il incarne un rôle de légionnaire dans « LE VENT DU WYOMING » de Marc-André Forcier en 1994  et c’est Guy A. Lepage qui lui propose son plus récent rôle au grand écran dans le film « CAMPING SAUVAGE »  en 2004, dans lequel il joue aux côtés de Rita Bibeau, un clin d’œil au couple « BERGER » qu’ils incarnaient tous deux dans la populaire série télévisée du même nom des années 1970.

 

Dans toute sa carrière Ducharme fait des rencontres extraordinaires comme le cinéaste Costa Gavras, Mylène Demongeot, Frédéric DePasquale et Jean Yanne mais la plus marquante de toutes est celle du cinéaste François Truffaut, un souvenir impérissable.

Le cinéma a toujours fait rêver le petit garçon qu’était Yvan Ducharme qui affirmait alors qu’il se retrouverait un jour dans ce gigantesque écran… Mission accomplie!

 

  • 2004                 “CAMPING SAUVAGE”  un film de Guy A. Lepage avec Sylvie Moreau (Canada)/ Rôle; Père de Bouton
  • 2000                 “2001: A SPACE TRAVESTY” / “Une parodie de l’espace”. Un film de Allan Goldstein avec Leslie Neilsen (USA) / Rôle; Tenor Placido Domingo / Version traduite : “Durchgeknallt im All” (Allemagne) / “Marshall Dick: Son of the Naked Gun” (Philippines)
  • 1994                 “LE VENT DU WYOMING” un film de Marc andré Forcier avec France Castel (Canada) / Rôle; Légionnaire
  • 1981                 “TAXI”  de  Robert Ménard avec Monique Mercure (France-Canada) Rôle; le Client au téléphone du bar
  • 1982                 “VISITING HOURS” / “Terreur à l’hôpital central” un film de Jean Claude Lord avec William Shatner /  Rôle; Policier
  • 1980                 “SUZANNE”  un film de Robin Spy avec Gabriel Arcand (Canada-Finland) / Rôle; Eddy
  • 1974                 “BULLDOZER” de Pierre Harel avec Pauline Julien, Mouffe, Donald Pilon et Raymond Lévesque / Role; Mainchaude
  • 1974                 “JE T’AIME” un film de Pierre Duceppe avec Jeanne Moreau et Jean Duceppe / Rôle; Un habitué de l’auberge / Version traduite : “I Love You” (Canada anglais)
  • 1973                 “Y’A TOUJOURS MOYEN DE MOYENNER!” Un film de Denis Héroux avec Jean-Guy Moreau, Willie Lamothe et Dominique Michel / Rôle; Yvan / Version traduite : “There’s Always a Way to Find a Way” (International anglais)
  • 1972                 “J’AI MON VOYAGE!” un film de Denis Héroux avec Dominique Michel, Jean Lefebvre et René Simard (Canada-France) / Rôle; Touriste / Version traduite :“Enuff Is Enuff” (Canada anglais) /“I’ve Had It” (International anglais) / “Quand c’est parti, c’est parti” (France)
  • 1972                 “ QUELQUES ARPENTS DE NEIGE”  un film de  Denis Héroux avec Jean Duceppe  (Canada) / Rôle; Thauvette, un patriote / Version traduite : “A Few Acres of Snow”  / “The Rebels” (Canada anglais)
  • 1969                 « VALÉRIE” un film de Denis Héroux avec Danielle Ouimet /  Rôle; gérant du club de danseuses.
  • 1965                 “PAS DE VACANCES POUR LES IDOLES” Un film de Denis Héroux Avec Albert Millaire et Jacques Godin / Rôle; Yvan, le beau-frère.